Annonces :  BoisMag élu magazine de l’année 2022 !  

News

Nous relevons un engouement pour tous les types de chantiers en construction bois

 

Nous relevons un engouement pour tous les types de chantiers en construction bois

 

 

Rémi Deporte, responsable produits grues à montage automatisées chez Manitowoc

Comment évoluent et vont évoluer vos produits dans le domaine de la construction bois ?

De plus en plus, nos grues sont capables de faciliter la construction. Nos grues sont utilisées pour la construction de chalets en bois ou de charpentes de maison ; les charpentiers peuvent se déplacer rapidement d’un chantier à l’autre. Souvent, en construction bois, les chantiers sont plus courts (moins d’un mois) que pour les maisons en brique ou en parpaing. Nos grues ‘M’ (comme Mobilité) ont beaucoup évolué dans le principe. Leur particularité : elles ont un essieu de transport intégré et du lest permanent, ce qui permet de monter la grue très vite sur chantier, en moins de 30 minutes. Actuellement, nous proposons trois modèles, IgoM14, IgoMA21, HupM28-22 de 22, 26 ou 28 mètres de flèche, à même de répondre à plusieurs tailles de chantiers. Les hauteurs sous crochet autour de 20 mètres sont bien adaptées à la maison individuelle et conviennent, entre autres, à la construction bois. Nous continuerons à développer la gamme de ces petites grues.

La demande va-t-elle aller crescendo ?

Nous relevons un engouement pour tous les types de chantiers en construction bois. Il y a de plus en plus de demandes de la part des charpentiers et des particuliers qui construisent des maisons en bois. On perçoit l’importance de la filière bois, qui va être en expansion. À ce jour, cette filière représente 20% de notre carnet de commandes. Cela pourrait atteindre 30 à 35% d’ici à trois ans.

Est-ce que la montée en puissance de la filière bois va changer la typologie de vos produits ?

Dans le développement de nos futurs engins de levage, nous prenons en compte le fait que les pièces en bois sont plus encombrantes à transporter qu’une benne à béton. Les futurs modèles devront permettre de pouvoir porter des fermes de bois ou des rondins de façon simple et rapide. Manitowoc travaille beaucoup sur la partie transport, avec l’élaboration de versions de grues capables d’emprunter la route, soit à 25 km/h soit à 80 km/h. Nous travaillons sur des homologations de transport pour ces deux vitesses. L’idée est d’améliorer la mobilité de nos clients, pour qu’ils accèdent à des chantiers plus lointains. Nous concevons des grues qui soutiennent une charge en bout de flèche, que ce soit des palettes de parpaing ou du matériel bois. Autre axe de travail: la mise à poste de la grue, pour que les opérations de calage soient simples à réaliser sur le chantier, par le client. Souvent, ce dernier n’est pas un professionnel de la grue. Il faut donc mettre à sa disposition un moyen de levage aussi simple que possible. Les vérins hydrauliques sont pilotés par radiocommande. Ils prennent appui sur des cales en bois, et simplifient l’opération de calage de la grue. C’est un aspect très important à prendre en compte : les chantiers ne sont pas forcément préparés, avec des pentes qu’il faut parfois combler.

Des vérins hydrauliques pilotés par radiocommande facilitent le calage de la grue.

Quels sont les avantages d’une grue pour un chantier de construction bois ?

Avec ses trois mouvements de levage, distribution et orientation, les grues resteront le meilleur moyen de distribuer une charge sur un chantier. Une fois installée, la couverture d’une grue à montage automatisée est excellente. Tout comme sa productivité: sa flèche distributrice se déplace au-dessus du chantier, et amène toutes les charges à la verticalité du point de livraison. Avec un système de radiocommande, il y a la possibilité d’être au plus près de la charge pour la réceptionner. La radiocommande fait qu’une personne peut être au départ de la manœuvre, pour élinguer la charge, puis à la réception de la charge. Des chariots élévateurs ou des bras articulés n’ont pas la même productivité. Mais nous devons faire preuve de pédagogie, car la grue n’est pas un réflexe partout.

Ces modèles se montent et se transportent facilement. La mobilité est un facteur clé de nos produits.

Chaque nouveau produit est posté en vidéo sur Internet
pour rendre plus accessible l’utilisation de notre grue.

Quels seront les nouveaux moyens pour faire connaître vos solutions ?

Outre les traditionnels salons, comme Eurobois à Lyon (prochaine édition : du 1er au 4 février) ou des salons régionaux, Manitowoc est désormais présent sur les réseaux sociaux Facebook, Twitter et Linkedin. On diffuse des informations sur nos produits, leur utilisation, leurs caractéristiques… Comme, par exemple, pour la Hup M 28-22, qui a été présentée en live sur Youtube en 2020. Pour expliquer les différentes versions de transport, nous avons posté une vidéo d’une dizaine de minutes. Chaque nouveau produit s’accompagne d’un lancement virtuel. Cette tendance, accélérée par le Covid-19, va se généraliser. Elle permet de toucher plus facilement tous types de clients et de structures, qui n’utilisaient pas de grues auparavant. Un autre moyen et pas des moindres est la visite usine. En effet, cela donne l’opportunité aux intéressés de voir notre outil de production de près et de pouvoir avoir un contact direct avec nos machines. Nous avons même un site web, «Potain Build Better » («Les grues Potain construisent mieux »), où nos engins de levage sont mis en avant. Il est très suivi, et orienté sur les grues à montage automatisé. Ces modèles se transportent et se montent facilement. Or, la mobilité est un facteur clé pour nos produits, a fortiori sur les chantiers à ossature bois, qui ont une durée courte.

Propos recueillis par Hubert Valatte