Annonces :  BoisMag élu magazine de l’année 2022 !  

Filière

Bois Qualité Savoie, pionnière des initiatives régionales

 

Lancée en 2006 à la demande des scieurs de Savoie et de Haute-Savoie, la marque Bois Qualité Savoie (BQS) est la première initiative locale à voir le jour dans la Région. À l’image d’autres marques locales présentes en AuRA, cette association loi 1901 s’appuie sur un référentiel technique mettant en avant la qualité des produits : « Notre complémentarité avec d’autres marques locales comme Bois des Alpes, qui couvre aussi le massif savoyard, concerne l’élaboration de notre référentiel. Chez BQS, nous mettons en effet davantage la qualité des produits en avant en exigeant, en plus du marquage CE, un audit réalisé tous les deux ans par l’institut technologique FCBA afin de contrôler la qualité des produits finis (humidité, classement visuel…), indique Thibault Guiraudie, chef de projet au Pôle Excellence Bois. De façon complémentaire, nos confrères des Bois des Alpes mettront plus l’accent sur la provenance des bois, avec un référentiel plus strict dans ce domaine. Sachant qu’une entreprise locale peut bien sûr adhérer à ces deux initiatives. »

« 110 000 m3 de grumes ont été transformés en sciages BQS en 2021 »

Encourager les projets communs

Aujourd’hui, la démarche BQS fédère 17adhérents issus de la 1re et de la 2e transformation du bois : scieurs, charpentiers, négoces, meuniers, coopératives… Elle se concentre sur deux essences emblématiques des forêts savoyardes : le sapin et l’épicéa, avec pas moins de 110 000 m3 de grumes transformés en sciages BQS l’année dernière. Elle couvre désormais huit familles de produits, pour le secteur de la construction et de l’aménagement intérieur et extérieur.
Financée à l’origine par les deux départements savoyards, elle a choisi depuis deux ans de fonctionner avec les simples cotisations de ses adhérents, tout en étant animée par le Pôle Excellence Bois de Rumilly (74). À l’avenir, BQS aimerait renforcer les liens entre ses différents adhérents et les professionnels de la forêt et du bois au sens large « en travaillant sur des projets communs au service de la filière ». L’Association s’intéresse notamment au secteur du granulé, actuellement en tension. « Nous collaborons à ce titre avec les acteurs de la filière bois énergie présents sur son territoire. Afin de répondre à la forte demande dans le secteur du granulé, les scieurs de BQS étudient par exemple la possibilité de relocalisation de la valorisation de leurs produits connexes. » Une initiative parmi d’autres qui témoigne du dynamisme et de l’implication territoriale de la certification.

Adèle Cazier