Annonces :  BoisMag élu magazine de l’année 2022 !  

Equipements

Perspectives numériques dans la menuiserie et l‘ébénisterie

“L’AUTOMATISATION COMMENCE DANS LES ESPRITS”

En 2022, l‘automatisation est devenue un concept incontournable pour les ébénistes, les menuisiers, les agenceurs et fabricants de fenêtres, et ce quelle que soit la taille de leur entreprise. Mais que signifie réellement l‘automatisation pour tous et à quels aspects devons-nous prêter attention ? RUDOLF KORSITZKY

Entre autre, nous avons tendance à associer l‘automatisation à une pénurie de main d‘oeuvre qualifiée. Certes, il est désormais indiscutable que ce qu‘il manque à de nombreuses menuiseries ne sont pas les commandes mais les employés capables de les traiter de façon professionnelle. Mais ce n‘est pas tout. Il nous faut approfondir pour réellement appréhender ce sujet. De manière générale, l‘automatisation peut correspondre à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille ! Aujourd‘hui, l‘automatisation commence par le flux de données. Toute automatisation (mécanique), comme les robots ou autres solutions d‘automatisation, n‘est réalisable que si elle est alimentée par les bonnes) données. La mise en réseau et la digitalisation permettraient un allégement conséquent de la charge de travail, même dans la plus petite entreprise de menuiserie. Ce serait, en quelque sorte, l‘avènement de l‘artisanat 4.0.

LA DIGITALISATION : DE L‘ANALOGIQUE AU TOUT CONNECTÉ
Dans les menuiseries, cet “artisanat 4.0“ passe dans un premier temps par l‘adoption d‘un logiciel de conception 3D pour la fabrication de caissons ou de meubles. Ainsi, il n‘est plus nécessaire de dessiner les plans à la main ou de les saisir manuellement dans un lo

giciel de FAO 3D. Au niveau de la production, cela permet d‘intégrer progressivement des machines analogiques telles que les scies circulaires, les perceuses automatiques et les plaqueuses de chant au système. Ainsi, les pièces sont découpées de manière efficace, en produisant moins de chutes qu‘auparavant grâce à l‘optimisation des coupes sur la scie circulaire. Leur traitement ultérieur par des plaqueuses de chant ou des perceuses automatiques bénéficie également d‘une représentation numérique. La production répétée d‘une même pièce à cause d‘une erreur de saisie appartient désormais au passé ! Peut-on pousser les choses encore plus loin ? Des centres d‘usinage CNC compacts de moins de 5 m² facilitent l‘entrée dans le monde de la commande numérique, – une entrée qui s‘accompagne de tous les bénéfices de la digitalisation. – L‘ensemble des processus de perçage, de rainurage et de
fraisage pour l‘aménagement intérieur peuvent maintenant être réalisés sans erreur et avec précision en une seule manutention de pièce – Même des portes intérieures peuvent être usinées.

TRANSPORT : LES PIÈCES À USINER EN MOUVEMENT
Les pièces doivent souvent être manipulées, et donc déplacées d‘un point A vers un point B, tout au long du processus d‘usinage. Outre augmenter l‘efficacité et éviter tout endommagement (notamment des matières premières), il s‘agit ici de ne pas négliger les questions de santé. Des panneaux agglomérés entiers peuvent être amenés à la découpe sur la scie circulaire ou la scie à panneaux, par exemple, par un palonnier équipé d’une pompe à vide. Ou encore, il est
possible d‘équiper une scie à panneaux ou un centre d‘usinage CNC avec un logiciel d’optimisateur et d’une table élévatrice. Un stockage automatisé de panneaux, quant à lui, peut charger assez de matériaux pour une journée entière de travail et même plus. Enfin, les unités rattachées à ces machines vont automatiquement chercher le prochain panneau à traiter et le transportent de manière autonome sur la zone de travail.

L‘IMBRICATION : UN SUCCÈS MÉRITÉ

Les machines CNC avec logiciel d‘imbrication jouissent également d‘une popularité croissantedans le secteur de l‘artisanat. L‘usinage par machinenCNC avec logiciel d‘imbrication représente déjà unenautomatisation en soi. En effet, les pièces usinées sont pour la plupart finies, il ne reste plus qu‘à les plaquer. Du point de vue des données, la boucle est bouclée avec chaque projet CNC : le plan de fabrication est réalisé dans le logiciel de conception et les représentations générées en 3D constituent un outil de vente incontournable depuis déjà des années. Ce logiciel produit le programme CNC, tandis qu’un logiciel d’imbrication séparé calcule le parcours d’usinage de manière efficace. Ensemble, ils permettent au centre d‘usinage de fonctionner de manière optimisée.

STOCKAGE : LE VERTICAL LAISSE PLACE À L‘HORIZONTAL
Les stockeurs à plat représentent l‘avenir du stockage. Ils permettent au menuisier d‘utiliser des surfaces plates contiguës pour gérer et stocker, en vrac ou par type, des panneaux mesurant entre 1,8 et 2,5 mètres de haut (voire plus). Ainsi, l‘espace est optimisé et les panneaux sont automatiquement acheminés vers la scie à panneaux ou la machine CNC avec logiciel d‘imbrication. En ce qui concerne la préparation du travail, une fois le processus d‘optimisation ou d‘imbrication terminé, la commande est électroniquement transmise au logiciel du stockeur à plat. L‘opérateur machine n‘a plus besoin de sélectionner manuellement le bon matériau ou le bon plan de coupe. Pendant le chargement, le plan de coupe prédéfini au cours de la phase préparatoire est transmis électroniquement à la machine, ce qui élimine toute possibilité d‘erreur. Ce type d‘investissement se justifie par une durée d‘amortissement très courte commençant parfois à 18 mois.

Entrez dans le monde de la CNC : des centres d‘usinage compacts (5 m² de surface d‘installation) prennent en charge toutes les activités de perçage, de rainurage et de fraisage.

92 Boucle de la ramée
F-38070 SAINT QUENTIN FALLAVIER
Tél.: 04 72 14 94 74 • www.felder-group.fr

 

Pour lire la suite du PUBLI-REPORTAGE, commandez le BOISmag n°206 : Je commande