Annonces :  BoisMag élu magazine de l’année 2022 !  

Equipements

Levage : des grues toujours plus mobiles et rapides à monter

S’adaptant aux besoins de la filière bois, le marché s’enrichit de modèles plus compacts, pour un accès facilité aux chantiers. L’offre se diversifie aussi sur les modes d’alimentation.

Après deux années perturbées par la pandémie, le retour des salons en 2022 permet de se faire une idée plus précise des besoins des professionnels du bois en matière de levage. Avec un premier constat : les crisessuccessives n’ont pas empêché la demande de se développer. « Malgré la situation actuelle, les hausses des prix des matières premières, des composants et les difficultés d’approvisionnement, le marché de la construction globalement se porte toujours bien », relève Dominique Leullier, directeur marketing Europe du groupe Manitowoc. Les besoins en levage auraient même tendance à croître du fait d’une autre crise actuelle, celle du recrutement. « Notre rôle, c’est de pallier une partie de la pénurie de main d’oeuvre qualifiée : la grue sur remorque permet au charpentier de se décharger d’une large partie des tâches de manutention pour se concentrer sur son métier », indique Henri Lemoine, PDG de Klaas All-Road.

Malgré la situation actuelle, les hausses des prix des matières premières, des composants et les difficultés d’approvisionnement, le marché de la construction globalement se porte toujours bien.

Accessibilité et polyvalence
Présente à Batimat, la marque a choisi de mettre en lumière son produit phare, la K400, la plus puissante grue sur remorque de sa gamme. La machine permet de travailler jusqu’à une hauteur de 34 m, avec un double jib hydraulique radiocommandé conçu pour faciliter l’intervention en zone urbaine. « Pour les professionnels du bois, notre grue télescopique tractable K 23-33 City constitue une bonne alternative : la hauteur maximale de travail est légèrement inférieure, à 33 m, mais sa compacité et la possibilité de la transformer en nacelle répondent à 90 % de leurs chantiers. La polyvalence et la mobilité restent les principales demandes de la filière », estimeHenri Lemoine. En 2022, Klaas a enrichi son offre avec la K280, une grue elle aussi pensée pour répondre aux besoins des couvreurs et charpentiers, notamment sur les chantiers difficiles d’accès. Avec une hauteur de flèche de 22 m, le K280 peut ainsi atteindre les faces arrière des immeubles de plusieurs étages sans avoir à déplacer la machine. Seule limite, un levage de charge inférieur à 1 tonne, et même 250 kg quand la machine est utilisée avec sa portée maximale de 18,5 m. Accessibilité et polyvalence sont aussi à l’honneur chez Potain (groupe Manitowoc) où les modèles les plus recherchés par les professionnels du bois restent trois machines à montage automatisé : les Igo M 14 et Igo MA 21, et la Hup M 28-22.Ces trois grues sont équipées d’un train de transport intégré et d’un lest permanent : à l’arrivée sur le chantier, il suffit de caler la grue et de la déplier. Les Igo M 14 et les Hup M 28-22 présentent une caractéristique supplémentaire : leurs trains de transport sont équipés d’essieux directeurs. « Cette fonctionnalité est très appréciée des charpentiers qui, par exemple, doivent accéder à l’intérieur des propriétés ou habituellement seule une voiture va passer », pointe Dominique Leullier, directeur marketing Europe du groupe Manitowoc. La dernière évolution de la M 28-22 permet l’utilisation sur train homologué pour rouler partout en Europe à 80 km/h, avec système de freinage type EBS et suspensions pneumatiques. Le tout associé à des dimensions de transport ultra-réduites, à 11,6 m de long et maxi 3,69 m de hauteur.

La nouveauté chez Liebherr s’appelle la MK 73-3.1 : sortie en 2021, c’est la première grue mobile de construction proposée sur trois essieux, quand ses grandes soeurs en comptent quatre ou cinq. « C’est un véritable couteau suisse, capable de se faufiler partout en milieu urbain, avec un montage qui s’effectue en 15 minutes seulement, une capacité de charge (6 t) adaptée aux besoins des professionnels du bois et la possibilité une fois déployée de couvrir une vaste zone du chantier avec un rayon max de 38,5 m, souligne Christophe Zimmermann, directeur général Grues à Tour pour Liebherr France. Un autre de ses avantages porte sur la cabine en hauteur qui offre à l’opérateur une très bonne vision sur la distribution. » Cette gamme MK est celle où le constructeur sent la plus grande évolution des pratiques chez les professionnels du bois ces dernières années. « Historiquement, ce type de grues était plutôt acheté par des spécialistes du levage. On voit aujourd’huicertains de nos clients bois pousser la réflexion sur leur logistique et s’équiper pour s’affranchir des questions de disponibilité des machines chez les sous-traitants : les MK sont utilisées en machine d’intervention, pour suivre la livraison des éléments sur les chantiers », analyse Christophe Zimmermann.

 

POUR LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE COMMANDEZ BOISmag n°207 : JE COMMANDE