L’UMB-FFB au travail

L’UMB-FFB au travail

L’Union des métiers du bois (UMB) de la FFB a réuni ses membres et partenaires à Valence (26) début juin, à l’occasion de son assemblée générale annuelle. L’occasion de revenir sur les travaux entrepris au cours des douze derniers mois, et de faire le point sur l’actualité de la filière.

Cette année, l’UMB-FFB prenait ses quartiers d’été dans la Drôme pour une nouvelle assemblée générale ensoleillée et au programme chargé. Après une visite de l’entreprise SFS Intec, partenaire d’Irabois (entité R&D de l’UMB-FFB), et un panorama de la filière forêt bois locale assuré par Jean-Louis André, président de la section Charpente Menuiserie à la FFB Drôme-Ardèche (voir encadré), Philippe Roux, président de l’UMB-FFB, et les présidents des commissions techniques et transversales de l’union entament la restitution des travaux des différentes commissions, dont voici un aperçu.

Des réglementations en constante évolution

Comme chaque année, l’actualité réglementaire évolue avec une nouvelle réglementation sur l’affichage des COV sur les meubles, qui entrera en vigueur à l’horizon 2020 et pour
laquelle la FFB « se bagarre pour que ça ne s’applique pas à [ses] métiers ». La fédération réclame à ce titre l’exclusion des entreprises de travaux et celle des séries de meubles inférieures à 10 exemplaires identiques.

Autre réclamation de l’union concernant l’obligation d’isolation thermique en cas de travaux de rénovation importants pour tout devis signé depuis le 1er janvier 2017.
Une obligation, fixée par un arrêté en date du 30 mai 2016, qui exclut les parois vitrées et prévoit de nombreuses dérogations. La FFB propose de supprimer cet arrêté qui peut ne jamais s’appliquer puisque les voies de dérogation sont très souples. Un premier retour d’expérience a d’ailleurs
montré que la grande majorité des chantiers a pu bénéficier de dérogation, d’où une réelle interrogation quant à la pertinence de cet arrêté…

Après l’isolation thermique, place à l’isolation acoustique en cas de travaux de rénovation pour les bâtiments construits en zone de bruit. Une obligation entrée en vigueur le 1er juillet, pour laquelle la FFB est actuellement en train de rédiger un guide d’accompagnement destiné aux entreprises. Si la FFB n’est pas opposée à son application, elle tient toutefois à souligner « la difficulté d’utilisation des cartes de bruit » et rappelle le besoin d’effectuer des études acoustiques en cas de très fortes nuisances. Réglementation toujours avec le projet de révision du règlement des produits de construction élaboré en 2013, afin de clarifier et d’uniformiser les règles d’application du marquage CE des produits de construction au sein du marché européen. Quatre ans après son entrée en vigueur, la Commission européenne souhaite y apporter certaines modifications, dont la simplification des normes et l’augmentation de la surveillance de marquage, qui reçoivent l’appui de la FFB. À l’inverse, la proposition de suppression des marques nationales constituerait « un frein à la libre circulation ; et la suppression de la dérogation au marquage CE dans le cas d’un contrat de louage d’ouvrage ne reçoit l’appui ni de la FFB ni de ses unions et syndicats, indique Adrien Parquier, responsable technique Menuiserie extérieure-Enveloppe. Une réunion est d’ailleurs prévue fin juillet pour finaliser la position française. »

Zoom sur l’actualité (pré-)normative

Si l’actualité réglementaire est en constante évolution, il en va de même du côté de la normalisation. Au niveau de l’isolation tout d’abord, avec la création d’un nouveau NF DTU 45.10. Issu du Cahier de prescription technique du CSTB datant de juin 2009, il portera sur l’isolation des combles par panneaux ou rouleaux en laines minérales manufacturées.

Évolution aussi dans le secteur de la construction bois avec la publication du NF DTU 31.1 charpente en bois et le départ à l’enquête publique du NF DTU 31.2 mur à ossature bois « après six ans de révision », précise Rodolphe Maufront, responsable technique Charpente-Construction
bois. Sans oublier la révision du NF DTU 43.4 toiture terrasse sur support bois qui datait de 2008, et l’avancée du nouveau NF DTU 31.4 façade à ossature bois qui partira bientôt à l’enquête.
Pour la menuiserie extérieure, la rédaction de l’avant projet du NF DTU 36.5 fenêtres et portes extérieures est terminée. Il intégrera entre autres les travaux RAGE 2012 sur l’ossature bois, les doubles-fenêtres ou l’ITE, l’imposition d’un taux de perte ou de gain de clair de vitrage en rénovation, des solutions seuil PMR ou une mise en œuvre des menuiseries bois selon la NF P23305 et mixtes selon la norme XP P23 308. Bonne nouvelle également pour le NF DTU 51.4 platelages extérieurs qui devrait bientôt partir à l’enquête.

Concernant la menuiserie intérieure, Benoît Cauchard, responsable technique Menuiserie intérieure-Agencement, souligne que « les NF DTU 51.1 et 51.11 consacrés aux parquets cloués et flottants entreront en révision courant 2018. » Les nouveaux NF DTU 36.2 menuiseries intérieures en bois et 36.3 escaliers en bois sont quant à eux sortis. Le NF DTU 51.2 parquets collés partira à l’enquête publique cet été pour un dépouillement prévu en 2018-2019. Enfin, pour ceux qui souhaiteraient tout connaître des dernières actualités normatives, des Calepins de chantier dédiés à la charpente (NF DTU 31.1) et aux planchers mixtes bois béton sont désormais disponibles. Tandis que de nouveaux ouvrages autour du CLT, de la prescription des vitrages, des escaliers en bois, de la menuiserie intérieure ou de la menuiserie dans l’ossature bois ou avec ITE devraient prochainement voir le jour.